Série 04 – 3 exercices de pensée positive (1/3)

Dans la droite ligne de mon dernier article sur le développement personnel, voici trois exercices utiles pour développer la pensée positive :

Exercice n° 1 : La Relaxation

La relaxation sert l’équilibre du corps et de l’esprit. Ce n’est que dans un état de détente que toutes les fonctions du corps retrouvent leur activité normale. La faculté de se détendre est un attribut nécessaire pour être en bonne santé et pour le rester. Le lâcher-prise est la première étape indispensable à la pensée positive.

C’est par cette faculté que nous devons commencer si nous voulons devenir des individus pleins de vitalité, dont la personnalité rayonne du fait de leur certitude spirituelle et morale, et qui attirent le succès.

Elle est généralement associée à la visualisation pour être performante.

La relaxation a des effets reconnus tant du point de vue physique (détente musculaire, réduction et régulation des rythmes respiratoire et cardiaque etc…..) que du point de vue psychique (calme durable, équilibrage des hémisphères cérébraux, amélioration de la mémoire et la concentration).

Le sommeil est une relaxation naturelle, mais il est important de faire un acte volontaire de relaxation ; bien pratiquée, une relaxation de 20 minutes équivaut à 3h de sommeil.

Voici trois exemples d’exercice de relaxation.

Exemple 1 : 15 à 25 min

Étendu sur le sol prenez le temps de vous installer confortablement, d’adhérer au sol. Prenez toute la place nécessaire, écartez bras et jambes, desserrez col, montre et boutons. Laissez-vous ensuite porter par le sol en ressentant le poids de tout votre corps qui repose sur le sol. Portez votre attention sur tous les points d’appuis, de la tête au pied. Enfin prenez conscience de votre respiration qui se ralentit et devient régulière. (10 à 15 min)-Respirez profondément en retenant quelques secondes votre souffle poumons pleins, à chaque expiration lente vous pensez que vous vous détendez davantage et vous prenez conscience de la modification des points d’appuis, notamment au niveau du dos. A chaque extérioration vous sentez tout votre corps revenir lentement vers le sol et vous vous laissez davantage porter par celui-ci. •

Exemple 2 : 15 à 20 min

Marchez normalement (idéal en forêt) en prenant conscience des muscles qui travaillent au niveau des jambes, du balancement des bras simultanément… Ralentissez ensuite progressivement votre rythme tout en pensant à votre respiration qui devient lente et profonde. Vous pouvez ainsi faire quatre pas sur une inspiration et quatre autres lorsque vous expirez. Enfin, encore plus lentement vous allez décomposer votre marche: vous levez très doucement une jambe sur l’inspiration et vous la reposez délicatement sur l’expiration, et ainsi de suite en alternance avec l’autre jambe en marchant…Lorsque vous aurez bien maîtrisé cette exercice vous pourrez lever en même temps bras et mains (légèrement) en opposition.

Exemple 3 : 20 à 30 min

Assis ou couché sur le sol prenez le temps de bien vous installer et de rythmer votre respiration qui devient lente et profonde. Serrez très fortement dans votre main une balle (de préférence en mousse), très lentement tout en inspirant profondément. Ressentez alors toutes les tensions qui apparaissent dans votre bras et retenez quelques secondes votre souffle. Enfin relâcher très lentement la balle en expirant et concentrez-vous sur la sensation de détente qui apparaît dans votre bras. Restez suffisamment de temps en repos en sentant la différence avec la tension précédente. Recommencez l’exercice plusieurs fois de suite. Vous pourrez ensuite essayer en serrant juste votre poignet, en contractant votre biceps… L’important étant de prendre votre temps et de bien ressentir ce qu’il se passe en vous (la tension : l’effort, le relâchement : le repos).

Alain WIND
http://www.dekades-conseil.com

09.04.2010 · Alain WIND · Pas de commentaires
Tags:  · Posté en: 02 - Développement personnel

Laisser une réponse

Vous devez être connectépour commenter.