Série 02 – Management d’équipe : Les sources de motivation (5/8)

Le schéma doute / confiance

Le niveau d’énergie d’un individu sur un domaine dépend directement des messages qu’il reçoit et a reçus au préalable, de son environnement.
Chaque message positif (ou perçu comme tel) va renforcer le niveau de confiance en soi de l’individu (cf l’enfant à qui son père affirme qu’il est fier de lui).

A l’inverse, chaque message négatif (ou perçu comme tel) va renforcer le niveau de doute (cf l’échec consécutif à un premier essai).

C’est le différentiel entre ces deux niveaux qui détermine l’énergie de l’individu pour agir.

3 cas sont à visualiser :

Cas n°1 : Le solde est positif : C’est le profil du Pro-actif
L’individu a la pêche. Au travail, il se fait plaisir, il prend des initiatives. Il reconnait ses erreurs, les assume, les corrige voire les anticipe. Il a peu d’accidents et là encore anticipe. Il croque dans la vie avec enthousiasme, il est ouvert aux autres. Il se situe dans une logique de projet et non de problèmes. Il a prise sur son environnement.

Cas n°2 : Le solde est équilibré : C’est le profil du Réactif
Ça va ? Bof ! Comme un lundi. Le travail est une obligation. Il se raccroche à sa fonction, à ses habitudes. Il est très difficile de le faire changer. Les erreurs, c’est pas ma faute ! Il n’assume pas. Il évite les accidents ou les encaisse. Il y a des hauts et des bas. Il est influençable par les conditions de l’environnement.

Cas n°3 : Le solde est négatif : C’est le profil du dépressif
L’individu est malade, fragile. Au travail, il accumule frustrations, perte d’énergie et fatigue. Il commet de nombreuses erreurs, les nie. C’est toujours de la faute des autres. Il  accumule les accidents mais n’est responsable de rien : « Qu’est-ce qui m’est encore arrivé ! ». La vie est un enfer ! Il est dans une logique de problèmes et non de projet (solutions). Il n’a pas de prise sur l’environnement .

L’application du schéma doute / confiance en management

Chaque manager pour faire évoluer le niveau d’énergie d’un collaborateur, a donc plusieurs solutions :

  • Diminuer son niveau de doute,
  • Augmenter son niveau de confiance.

Diminuer le doute

Les expériences montrent que chaque message négatif (ou perçu comme tel) est « enregistré » définitivement.
Seul un travail en profondeur (psychanalytique) peut en limiter les effets.

La principale piste d’action doit donc être une limitation maximale des messages inhibiteurs.

Difficulté Majeure : L’individu traduit les messages de son environnement non pas en fonction de ce que l’émetteur a voulu dire, mais en fonction de sa perception propre.
Le message peut être négatif

  • dans le fond : ex : une insulte, un reproche.
  • ou dans la forme : ex : ton agressif, ton indifférent.

Le message peut être perçu négativement alors qu’il avait une vocation positive : ex : « tu es belle… ce soir ».

En fait, l’individu a une tendance à traduire négativement les messages lorsqu’il est en doute (en énergie basse).

Diminuer les messages négatifs passe donc obligatoirement par :

  • Une connaissance maximale de l’individu,
  • Une connaissance précise de son niveau d’énergie (connaître sa traduction potentielle des messages),
  • Une attention particulière aux messages que l’on envoie.

Augmenter son niveau de confiance

Notre culture et notre éducation rendent cette stratégie plus difficile qu’il n’y parait. Notre attention est plus facilement attirée par ce qui ne va pas, ou ce qui pourrait être amélioré. Nous voyons davantage les trains en retard que les trains à l’heure !

Difficulté majeure : Outre cette tendance naturelle à la critique, envoyer des messages positifs n’aura de réel impact que dans la mesure où l’émetteur est crédible.
Par exemple, si un inconnu vous complimente sur votre élégance, cela aura moins d’impact que si c’est Cindy CRAWFORD !

C’est dire si le manager doit travailler sa crédibilité dans les domaines où il veut complimenter.

Conclusion pratique

« Managers, surprenez vos collaborateurs en train de bien travailler ! »

Alain WIND
http://www.dekades-conseil.com

12.05.2010 · Alain WIND · 2 Commentaires
Tags: , , , ,  · Posté en: 03 - Management d'équipe

2 Réponses

  1. Les tweets qui mentionnent Série 02 – Management d’équipe : Les sources de motivation (4/X) | HowToBecome-Manager.fr -- Topsy.com - 16.05.2010

    [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Andréanne Héroux. Andréanne Héroux a dit: Les sources de motivation. Managers, surprenez vos collaborateurs en train de bien travailler! http://bit.ly/c0ZsSr via @AddToAny [...]

  2. Suggestions de lecture semaine du 17 mai 2010 | Gérer Sa Pme - 08.09.2011

    [...] C’est votre niveau de doute et de confiance qui détermine l’énergie d’un individu à agir. [...]

Laisser une réponse

Vous devez être connectépour commenter.