Outils – Loi de Pareto ou des 80/20

Un peu d’histoire :

Wilfredo PARETO (1848-1923) a montré que dans une large majorité des situations, un petit nombre de facteurs a une influence majeure sur les résultats. C’est la loi dite de Pareto des 80-20, où 20% des facteurs expliquent 80% des résulats. Cette répartition inégale se retrouve souvent et permet de distinguer les problèmes importants de ceux qui le sont moins.
Cette priorisation des problèmes a pour but de choisir les actions prioritaires à effectuer et donc de concentrer son attention sur les phénomènes importants à résoudre.

C’est en 1954, que le qualiticien Joseph Juran diffuse cette notion pour la première fois sous le nom de « principe de Pareto ».

Il permet de visualiser de façon simple un ensemble de données qualitatives concernant un même sujet de préoccupation. C’est un graphique à bâtons classant les causes d’un problème par ordre décroissant , afin de mettre en évidence les causes principales du problème sur lesquelles va, en priorité, porter l’effort.

Il s’appuie sur la loi des 20/80 : 20% des causes d’un problème génèrent 80% des effets.

Principe des 20-80 :

De nombreux phénomènes obéissent à la loi des 80-20 (certains le considère comme quasi universel), et généralement 20% des causes produisent 80% des effets. La loi de Pareto se transforme en outil d’aide à la décision. Voici l’énoncé de cette loi : «dans tout groupe de choses contribuant à un effet commun, la majeure partie de l’effet est attribuable à un nombre relativement faible de ces choses.»

Ce principe des 20-80 s’applique à la sociologie, à l’électronique, dans le trafic Internet. La distribution de Pareto est utilisée au niveau de l’entreprise, en marketing, dans le domaine de la gestion de stock, en gestion de la qualité, aux ressources humaines, etc. et dans bien d’autres domaines encore.

Des exemples de répartition 20-80 :

  • 20 % des clients représentent 80 % du chiffre d’affaires
  • 20% des produits représentent 80% du chiffre d’affaires
  • 20% des ventes représentent environ 80% de la marge bénéficiaire
  • 20% des clients sont à l’origine de 80% des réclamations
  • 20% des pièces stockées dans une entreprise représentent 80% de la valeur du stock
  • 20% des fournisseurs représentent 80% du volume d’achat total
  • 20% de l’effectif d’une entreprise représente 80% de la masse salariale
  • 20% des automobilistes causent 80% des accidents
  • 20% de vos vêtements seront portés 80% du temps
  • 20% de votre activité fournit 80% de vos résultats
  • 20 % des étudiants demandent 80% de l’énergie d’un enseignant
  • 20% de la population mondiale a accès à 80% de l’eau potable
  • 20% de la population paie 80% des impôts
  • 20% des entreprises réalisent 80% du PIB
  • 20% des problèmes représentent 80% des préoccupations
  • 20% des pays émettent 80% des gaz à effet de serre

Construire un diagramme de Pareto :

  1. Établir la liste des problèmes (ou causes, ou options…)
    Exemple : les différents types de défauts.
  2. Valoriser, quantifier l’importance de chacun d’eux.
    Exemple : nombre de défauts trouvés dans chacun des types et les classer par valeur décroissante.
  3. Les représenter par un diagramme en bâtons.
  4. Calculer la somme cumulée des effectifs décroissants pour chaque type.
  5. Classer les % obtenus des effectifs cumulés.
  6. Tracer la courbe (dite courbe ABC) de ces % cumulés, pour identifier les éléments qui constituent 80 % du problème étudié.

Application pratique en management :

Cette loi empirique permet de revenir sur un des grands dilemmes du manager : « On ne peut pas tout faire et il faut faire des choix ».

En s’appuyant sur la loi des 20-80, on pourra :

  • Identifier les vrais facteurs clés de succès
  • Concentrer toujours plus d’énergie sur ces FCS
  • Organiser son temps en fonction des priorités
  • Déléguer le reste ou mieux l’éliminer
  • Penser son organisation pour que 20% des collaborateurs traitent 80% des événements (cela ne veut pas dire que les autres ne font rien !)
  • S’attendre à ce que 20% d’un projet absorbe 80% des moyens (surtout vers la fin !)

Visite critique :

Dans son ouvrage « La longue traîne », Chris Anderson, journaliste de formation scientifique et grand amateur de statistiques prédit la mort du principe des 20/80 et la transformation des marchés de masse en marchés de niches.

Chris Anderson démontre comment Internet, en offrant aux consommateurs un choix illimité de produits, est en passe de modifier les mécanismes de l’économie. Qu’arrive-t-il en effet quand tout devient accessible à tout le monde ?

Ce point fera l’objet d’un prochain article

Alain WIND
http://www.dekades-conseil.com

04.05.2010 · Alain WIND · Un commentaire
Tags: , , ,  · Posté en: 07 - Outils

Une Réponse

  1. PierreH - 04.05.2010

    Tres bon article. Merci.

Laisser une réponse

Vous devez être connectépour commenter.