Histoires – Ethique et business

Une fois n’est pas coutume, voici une petite histoire en anglais (car je la trouve plus savoureuse dans sa langue d’origine) :

A father is explaining ethics to his son, who is about to go into business.
« Suppose a woman comes in and orders a hundred dollars worth of material. You wrap it up, and you give it to her.
She pays you with a hundred-dollar bill. But as she goes out the door you realize she’s given you two hundred-dollar bills.

Now, here’s where the ethics come in : Should you or should you not tell your partner ? »

La traduction quand même pour les anglophobes :

Un père explique l’éthique à son fils qui est sur le point de se lancer en affaires.
«Si une femme arrive et commande d’une centaine de dollars de matériel. Tu l’enveloppes, et tu lui donnes.
Elle paie avec un billet de cent dollars. Mais, comme elle sort tu te rends compte qu’elle t’a donné deux billets de cent dollars.

C’est là où se trouve la question d’éthique : Dois-tu ou ne dois-tu pas en parler à ton partenaire ? »

31.05.2010 · Alain WIND · 2 Commentaires
Tags: , ,  · Posté en: 09 - Histoires

2 Réponses

  1. Mario BENNARDO - 09.06.2010

    Ethique et business est un sujet qui mériterait d’aller au-delà de la relation avec un partenaire. Ainsi, dès la réflexion sur la Vision de l’entreprise des questions fondamentales se posent : en effet, si la finalité principale d’une entreprise est de maximiser le rendement de ses actionnaires, alors on pourrait dans ce cadre considérer qu’il est contraire à l’éthique pour cette entreprise de prendre en compte les droits, voire les intérêts, des managers et des managés ainsi que des clients. La première question est : quelle est la finalité principale de l’entreprise à laquelle j’appartiens ? Bien entendu, cette question renvoie à une autre question soulevée par le « Father & Son » d’Alain : quelle est mon éthique personnelle ? Peut-il y avoir contradiction entre la norme de l’entreprise et la réalité de l’individu ?
    On oppose souvent l’éthique normative (d’origine anglo-saxonne) à l’éthique réaliste (d’origine Européenne), tout comme on oppose le groupe à l’individu … c’est l’histoire de la poule et de l’oeuf !
    Le champ de l’éthique dans l’entreprise s’applique ensuite à son organisation : l’éthique des Ressources Humaines avec par exemple les problématiques discriminatoires ; l’éthique Administrative et financière avec par exemple les problématiques de transparence sur les rémunérations ; l’éthique du commerce avec par exemple les problématiques de fixation des prix, de la gestion de la concurrence ; l’éthique de la production : la prestation, le logiciel que je fournis au client est-il en contradiction avec mes intérêts et ceux de mon employeur ?
    Mario.

  2. Alain WIND - 09.06.2010

    Excellentes réflexions. Oserais-je te proposer d’écrire un article sur le sujet pour en particulier clarifier ces notions d’éthique, de morale, etc… ?

Laisser une réponse

Vous devez être connectépour commenter.